Il faut qu’on parle de Worms Armageddon.

Pour ceux qui ne suivent pas (encore), depuis le premier confinement, on s’est vraiment remis à Worms Armageddon, avec les potes-MX. Facile à prendre en main, il ne demande pas de grosses compétences en jeu vidéo, ni une machine de guerre pour le faire tourner (après tout, le jeu est sorti la même année que Matrix).

À notre surprise, il a même connu une mise à jour en juillet 2020, la version 3.8, qui ajoute le support pour 60 fps et plus, et de nombreuses autres fonctionnalités.

Pour ceux qui souhaiteraient y jouer entre amis, moyennant l’installation et la création d’un compte gratuit sur GameRanger, on y joue comme en LAN ensuite (l’un hôte la partie, les autres rejoignent).

Bien sûr, les modes de jeux habituels sont présents, nos favoris restant, avec DanGio, le « Sudden Sinking », et avec les autres potes-MX le « Blast Zone » ou le « Full Wormage » (qui donne immédiatement accès à toutes les armes). Le bonus ultime du jeu est le double dégâts, qui permet de détruire l’espace de jeu en un temps record. On peut d’ailleurs le voir dans cette partie, dont la durée totale de 2 min 42 s s’explique facilement :

Jusqu’ici, on n’en avait jamais eu plus d’un dans une même manche, mais avec DanGio, récemment, on a eu la surprise d’en avoir trois !

Les dégâts sont moins impressionnants car on avait choisi une carte « caverne », mais tout de même. Plus de vidéos dans cette playlist (il n’y a pas de son, car il n’y a pas eu d’améliorations quand à l’enregistrement des parties de Worms Armageddon…).

À bientôt pour des reprises de George Brassens incluant les armes de Worms Armageddon.